Esplanade – A l’ARES

Première fête de Noël du quartier

Cela faisait belle lurette qu’il n’y avait plus eu de vraie « Fête de Noël du quartier » à l’Esplanade. Malgré les circonstances et un changement de lieu de dernière minute, elle s’est tenue hier dans les locaux de l’ARES, rue d’Ankara.


La chorale Sainte-Anne s’est produite en milieu d’après-midi.
PHOTO DNA – JEAN CHRISTOPHE DORN

Place de l’Esplanade, les trois chalets qui jouxtent le stand de vente de sapins sont finalement demeurés vides, hier. Jeudi soir, la Ville, organisatrice de cette première fête de Noël du quartier de l’Esplanade – personne ne se souvient de la dernière, en tout cas –, a préféré se replier sur le centre socioculturel de l’ARES, sécurité oblige.

À voir la chaleureuse ambiance qui y régnait hier après-midi, versus le froid mordant sur place de l’Esplanade, on se dit que ce n’était sans doute pas plus mal. Les cœurs ont ces jours-ci besoin de se réchauffer, les Strasbourgeois de se rencontrer, autour d’un vin ou d’un chocolat chaud ou d’une part de gâteau. C’est ce qu’ils ont fait en nombre hier après-midi, quel que soit leur âge, investissant tout le rez-de-chaussée de l’ARES.

Dans un esprit solidaire

Il faut reconnaître que Pauline Levain, chargée de mission sur les quartiers Bourse-Esplanade-Krutenau, et toute l’équipe de la direction de territoire, n’avaient pas ménagé leur peine, distribuant des milliers de flyers dans tout le quartier, informant les parents via les cahiers de liaison, mobilisant les associations.

Ici une chorale de gospel, là une fanfare de cuivres ; un atelier de fabrication de cartes de vœux proposé par l’ARES, un autre de photophores par l’équipe Saint-Vincent ; des badges « Je suis Strasbourg » de circonstance, avec un cœur à l’intérieur de la cathédrale, à fabriquer soi-même ; des spécialités du monde concoctées par les mamans de l’association Mon petit nid ; et encore des contes, un père Noël…

La fête a aussi été l’occasion pour l’ASERE (Association syndicale de l’ensemble résidentiel de l’Esplanade) de remettre les lots du concours de balcons lumineux – qui a enregistré une dizaine de participants, ce qui, pour une première, est respectable. On pouvait aussi déposer – et ce sera encore le cas toute la semaine prochaine – des couvertures, sacs de couchages et accessoires d’hiver pour Abribus, et des jouets. « Je suis content que cette fête ait pu avoir lieu dans ce bel esprit. Finalement, le lieu est parfait », estime Nicolas Matt qui, lorsqu’il a succédé à Olivier Bitz, a tout de suite voulu « redonner de la vie dans ce quartier » et a vu dans une fête de Noël l’occasion de poser un premier jalon. « Je retrouve des personnes que je n’ai pas vues depuis longtemps, ça fait plaisir ! », se réjouit pour sa part la conseillère municipale déléguée Michèle Seiler. Même Spiderman – Ali, quatre ans, en attente de maquillage – avait l’air heureux.

À noter que mercredi 19 décembre de 14 h à 18 h 30, ainsi que jeudi 20 et vendredi 21 décembre de 16 h 30 à 18 h 30, l’ARES propose dans ses locaux, 10, rue d’Ankara à Strasbourg, un petit « marché d’hiver », avec jeux, ateliers créatifs, bredele, Entrée libre.

© Dernières Nouvelles d’Alsace, dimanche 16 décembre 2018. – Tous droits de reproduction réservés

Comments for this post are closed.