Dimanche 9 et lundi 10 juin

Une déambulation théâtrale au cœur de la cité Spach à Strasbourg

La Maison théâtre, à l’Esplanade, accueille depuis janvier 2018 une résidence de l’auteur dramatique Sébastien Joanniez. Elle se terminera ces 9 et 10 juin par une déambulation théâtrale au cœur de la cité Spach. Attention, inscription obligatoire !

Laurent Bénichou, de la Maison théâtre, propose ce week-end une déambulation théâtrale au cœur de la cité Spach.  Photo DNA  / Michel FRISON

Quand elle s’est installée au théâtre du Tambourin, il y a cinq ans – l’anniversaire sera fêté en bonne et due forme fin août –, la Maison théâtre s’était donnée pour objectif de travailler en partenariat avec les différentes structures présentes sur le quartier. « Quand nous avons imaginé accueillir en résidence des auteurs dramatiques, l’Ares nous a associés à son projet à la Cité Spach », rappelle le comédien et metteur en scène Laurent Bénichou, qui gère la Maison théâtre. « Dès le départ, l’idée était de construire une relation sur la durée, pour pouvoir lever les barrières et être au plus proche des habitants. Pour regagner du terrain, aussi, sur des lieux que nous avions parfois laissés à l’abandon en cantonnant le théâtre dans les salles. Dans ce projet, on s’immerge dans le quartier. »

Une première expérience, il y a deux ans, avait conduit l’auteur et comédien Christophe Tostain à écrire à partir de ses rencontres, de l’actualité et de la vie du territoire. Cela avait débouché sur un recueil de textes – Spach a dit – et s’était clôturé par une première déambulation théâtrale au cœur de la cité Spach, en juin 2017.

Une autre façon de découvrir le quartier

C’est à une nouvelle déambulation que convie ces dimanche 9 et lundi 10 juin à 14 h, 16 h et 18 h, la Maison théâtre. Toujours Cité Spach, cette fois dans le cadre de la résidence de l’auteur dramatique Sébastien Joanniez, qui depuis janvier 2018 travaille sur la thématique de « L’art d’y croire ». Pas sur le plan religieux, mais au sens large : croire en l’amour, l’homme, le progrès, l’avenir, l’art… Il a accompagné des groupes pour faire émerger des pistes de travail, a mené des ateliers d’écriture avec les collégiens – au collège Rouget-de-Lisle à Schiltigheim et Vauban à Strasbourg –, les habitants, l’association Viva Spach, etc.

En sont nées des esquisses de dialogues, des récits, des monologues, des parties chorales. L’auteur a pris cette matière, l’a retravaillée, transformée, en a dégagé des séquences, des personnages… C’est tout cela et plus encore qui sera présenté ce week-end dans le cadre de Spach en fête.

Un kaléidoscope d’idées

La déambulation partira de La Ruche 35 et proposera à travers neuf arrêts autant de raisons d’y croire (ou pas), offrant au passage une autre vision de la cité. Une trentaine d’acteurs y participeront. Parmi eux des ados, des habitants du quartier, des élèves comédiens du conservatoire de Colmar… « Et au final, un kaléi­do­scope d’idées, d’impressions, de rêves, d’espoirs. Pour ten­ter de répon­dre à la ques­tion qui se pose depuis le début : pourquoi tout ça plutôt que rien ? », conclut Laurent Bénichou.

« Mieux m’attend », déambulation théâtrale au cœur de la Cité Spach, ces dimanches 9 et lundi 10 juin à 14 h, 16 h et 18 h. Départ à La Ruche 35, au 35, rue Vauban à Strasbourg. Jauge de 25 places. 6 €, inscriptions au 03 88 61 07 30 ou à reservation@lamaisontheatre.eu

© Dernières Nouvelles d’Alsace, vendredi 7 juin 2019. – Tous droits de reproduction réservés

Comments for this post are closed.