Strasbourg

La Team Pulse : une batucada qui fait feu de tout bois

Escadrille rythmique mobile composée de musiciens professionnels emmenée par Bastiaan Sluis, la « Team Pulse » détourne des objets du quotidien et du mobilier urbain pour en faire des percussions. Elle était jeudi à l’Esplanade et sera de retour le 7 août à Hautepierre.

Une batucada emmenée par Bastiaan Sluis, où les percussionnistes (tous pros) jouent sur des éléments urbains et autres objets du quotidien.  Photo DNA  /Cédric JOUBERT

Il est 16 h, ce jeudi, place de l’Esplanade, quand la Team Pulse s’ébranle en direction du carré de gazon où quelques dizaines de familles profitent des animations en pied d’immeubles proposées par l’ARES, en partenariat avec l’AMSED (Association migration, solidarité et échanges pour le développement). Dans les mains des musiciens à casaque bleue et lunettes jaunes, quelques bâtons et bouts de tuyaux, une poubelle et des bouteilles, transformées en maracas et autres instruments de percussion ; le tout formant une batucada insolite qui ne passe pas inaperçu.

Des musiciens professionnels de tous horizons

Cette drôle de troupe qui amuse les enfants et suscite la curiosité des anciens descendus prendre l’air, c’est la « Team Pulse », une formation tout récemment créée par Bastiaan Sluis (lire son portrait dans les DNA du 28 juillet). Batteur professionnel, musicien accompagnateur – il a un temps suivi la tournée de la Chouc’et accompagne notamment aujourd’hui des artistes de country américains –, celui qui est aussi l’auteur d’une méthode de batterie pour débutants (« Pulse ! »), enseignant/formateur diplômé en musiques actuelles et auteur-compositeur, avait envie de retrouver la joie de jouer et d’improviser en groupe. En attendant le retour des concerts et des tournées à grande échelle, il a proposé à ses collègues batteurs et percussionnistes pros de tous horizons musicaux – qu’il croise souvent au gré des scènes, mais avec qui il n’a pas nécessairement l’occasion de jouer – ce projet d’« escadrille rythmique mobile » faisant feu de tout bois.

Quatuor de vélos et trio de chariots

Ainsi est née la Team Pulse, composée d’une dizaine de musiciens appelés à se relayer au gré des prestations. Initialement prévu à l’occasion de la Fête de la musique, le 21 juin ( annulée en dernière minute ), le premier concert de la formation s’est finalement tenu le 24 juillet, place de l’Hippodrome au Port du Rhin, dans le cadre de la tournée Arachnima. Autour d’un conteneur et d’éléments de chantier de la chapelle en travaux …

Place de l’Esplanade, ce jeudi, les riverains ont eu droit à un quatuor de vélos avec solos de sonnettes – merci aux enfants présents pour leur contribution ! – ; à un trio de chariots en délire, avec une armada de paquets de pâtes en guest-stars rythmiques ; à Jeannot « scratchant » sur un ballon de baudruche et à un final en apothéose sur des fûts rouges et bleus mis à disposition par l’ARES… Parce qu’avec du talent et des idées, tout ou presque peut se transformer en instrument de percussion !

« J’ai préparé quelques pièces, mais en laissant toujours une large part à l’improvisation. L’idée, c’est de s’adapter à notre environnement, de composer à chaque fois avec le mobilier urbain qu’on trouve sur place ou avec les éléments qu’on nous met à disposition, et si possible de déambuler. Je viens systématiquement repérer les lieux avant les concerts et les spectateurs aussi peuvent ramener des choses !  », précise Bastiaan Sluis, notamment inspiré par la troupe britannique Stomp.

Rendez-vous le 7 août à Hautepierre

Avis aux intéressés : présente samedi 31 juillet à 19 h au stade Paul Nicolas, à la cité de l’Ill, la Team Pulse sera de retour pour une quatrième date estivale (les lieux ont été proposés à la formation par la Ville) le samedi 7 août à 19 h au Parc du petit bois de la maille Brigitte, rue Françoise-Dolto à Hautepierre. Gratuit, le concert, d’une durée de 45 minutes environ, s’inscrira là aussi dans le cadre de la tournée Arachnima. L’occasion de renouer avec le sens du rythme et la pulsation d’origine, et de faire le plein d’une belle énergie !

© Dernières Nouvelles d’Alsace, samedi 31 juillet 2021. – Tous droits de reproduction réservés